Blogue

L’Ortie

Il me fait plaisir de vous présenter quelques vertus de l’ortie, ce super-aliment, ce fertilisant hors pair pour le jardin, et chouchou de plusieurs herboristes!

Vous l’avez mise au rancart? Pourtant, elle vaut bien son pesant d’or!  Cette nutritive pourrait devenir votre meilleure amie tellement elle redonne de l’énergie!  Piquante, certes, mais récoltée avec une bonne paire de gants, on évite ses poils urticants faits de silice qui peuvent ‘’brûler’’ la peau, mais qui n’irritent plus après séchage ou cuisson.

Au printemps, on rince les jeunes pousses qui sont particulièrement riches en vitamine C, avant de les cuire ; elles sont délicieuses et peuvent agrémenter vos soupes, vos lasagnes et autres plats.  Vous pouvez aussi effectuer quelques récoltes, surtout en mai et en juin, faire sécher ses feuilles ou encore préparer une macération de ses feuilles fraîches, par exemple, dans du vinaigre de cidre de pommes biologique, ou dans l’alcool, avant de la laisser monter en fleurs.

C’est une anti-inflammatoire très bénéfique quand on fait de l’arthrite et pour la goutte puisqu’elle augmente l’excrétion d’acide urique.  C’est une plante qui revigore et qui reminéralise tout le corps!

Altérative, elle permet de détoxiquer l’organisme et améliore les conditions liées à plusieurs problèmes de peau (eczéma, acné, psoriasis, dermatites, etc.).

Idéale pour les rhinites saisonnières, si vous commencez à la prendre régulièrement quelques mois avant le début de la saison, vous bénéficierez davantage de ses effets antihistaminiques.

Afin de profiter au maximum de ses vitamines, minéraux et oligo-éléments, vous pouvez faire infuser ses feuilles au moins 20 minutes avant de la prendre en infusion.

Essayez-la également dans vos smoothies en ajoutant 1 c. à thé de sa poudre.  C’est un tonique urinaire incomparable, diurétique et très riche en fer. C’est aussi une alliée des femmes de la grossesse à l’allaitement.  Cependant, on peut éviter de la prendre en soirée si on a la vessie trop active.

Par ailleurs, la racine d’ortie, récoltée à l’automne, peut être utilisée, entre autres, comme anti-inflammatoire de la prostate. Quant à ses graines, elles régénèrent le tissu des reins.

En externe, les feuilles et les graines d’ortie sont aussi de bons toniques capillaires.  Pourquoi ne pas l’utiliser en rince ou dans vos recettes de shampoing naturel pour stimuler la repousse des cheveux, diminuer les pellicules ou la production de sébum?

Cette chronique ne saurait décrire toutes les vertus et utilités de cette plante merveilleuse !

Qui s’y frotte s’y pique?  Qui l’essaye, l’adopte!

Par Maude Marcaurelle, herboriste thérapeute-accréditée