Mégot Zéro – SAESEM*

4,00$

Mégot Zéro – SAESEM*

4,00$

En stock

UGS : MEG01

Catégories : ,
Zéro déchet

Un petit cendrier portatif pour éviter de jeter au sol ses mégots. Il est compact et étanche pour limiter les mauvaises odeurs.

Les mégots de cigarettes ont des effets néfastes pour l’environnement et leur gestion doit être prise au sérieux. En effet, il faut environ douze ans pour qu’un mégot se dégrade complètement, sans compter qu’il contient 4 000 substances chimiques, qui se dissolvent avec la pluie et se dispersent dans l’environnement.

Pour remédier à la pollution générée par les mégots de cigarettes, la SAESEM a lancé en 2016 le programme Mégot Zéro. Ce programme a pour mission de protéger l’environnement en recyclant les mégots de cigarettes. La pollution générée est en effet très grande. En effet, les mégots de cigarettes représentent 30% des déchets retrouvés sur la voie publique. Avec plus de 1 400 000 mégots recyclés depuis le lancement du programme, Mégot Zéro contribue à limiter la pollution visuelle, organique et chimique à Montréal, à réduire le nombre de mégots qui se retrouvent emportés dans les cours d’eau, et à réduire le tonnage de déchets à incinérer ou à enfouir.

Les mégots de cigarettes sont composés de trois principaux éléments : le papier, le filtre et le tabac. Les résidus de tabac et le papier sont compostables.

Le filtre, lui, est en acétate de cellulose, c’est-à-dire un plastique recyclable. Cependant, avant de pouvoir le recycler, il faut le dépolluer. Pour ce faire les filtres sont broyés puis lavés dans plusieurs bains afin de séparer les éléments polluants (arsenic, plomb, cadmium…) Ensuite, ils sont traités dans des installations spécifiques.

Enfin, grâce à une propriété de l’acétate de cellulose, produit par polymérisation à partir de cellulose de bois et d’adjuvant plastique, les filtres redeviennent du plastique ! Celui-ci est ensuite transformé en divers objets comme du mobilier urbain, des palettes de transport, ou encore en cendriers.