L’Astragale

6,75$

L’Astragale

6,75$

Effacer

Astragale

Les transitions de saisons sont des temps idéals pour prendre des plantes adaptogènes qui nous aident à nous adapter aux changements et au stress. Elles équilibrent trois systèmes importants; nerveux, immunitaire et endocrinien. Plusieurs des plantes adaptogènes reconnues nous proviennent de la parmacopée chinoise, dont l’Astragale (Astragalus membranaceus) utilisée depuis au moins 4000 ans, dont j’aimerais vous parler aujourd’hui! Plante vivace que vous pouvez cultiver vous-mêmes dans vos jardins, on récolte les racines sur des plans âgés d’au moins quatre ans, à l’automne, puisque c’est à cette période qu’on retrouve davantage le meilleur de ses constituants.

Tonique immunitaire profonde, elle est merveilleuse pour augmenter la résistance aux infections et remonter la production de cellules de défense après des traitements de chimiothérapie, etc. Elle prévient la progression des tumeurs. C’est aussi une belle nutritive. En cas d’épuisement, de fatigue chronique et de surmenage, c’est une très bonne alliée pour augmenter l’énergie. Comme elle est réchauffante, on évite de l’utiliser pour traiter une affection reliée à un état de chaleur intense, on s’abstient donc d’en prendre cas de fièvre par exemple. Informez-vous toujours auprès de votre herboriste ou pharmacien-ne des interactions avec vos médicaments.

Son utilisation est très facile si on l’ajoute comme bouillon à nos soupes ou on peut simplement en boire en décoction. Vous pourriez, par exemple, en mettre 10 à 15 grammes dans un demi-litre d’eau, partir le feu à ébullition, puis tout de suite mettre à feu doux pour la faire mijoter de 20 à 30 minutes, avec le couvercle. Par la suite, vous filtrez soit pour l’ajouter à votre soupe, ou pour en boire quelques tasses durant la journée. On peut très bien aussi en mettre une bonne poignée avec les autres ingrédients au départ de notre soupe pour imprégner notre bouillon de son goût subtil ; il suffira simplement de retirer par la suite les grandes tranches de racines blanches du chaudron ou de notre bol de soupe avec une cuillère trouée. Vous pourrez donc prendre votre remède préventif à même votre alimentation… comme jadis nous disions: Que ton aliment soit ton médicament! Venez me rencontrer à la boutique pour découvrir ses autres vertus et formes d’utilisation!

Quantité

, ,