Argile marine de Manicouagan

5,00$22,50$

Argile marine de Manicouagan

5,00$22,50$

Effacer

Une argile thérapeutique

Les propriétés du complexe minéral de silicate (argile, eau et minéraux) agissent en synergie pour aider à cicatriser les plaies, les brûlures, les coupures et à diminuer les enflures. Les douleurs musculaires et les problèmes liés aux maladies de peau sont soulagés. Grâce au bien-être ressenti après l’application d’une couche d’argile, la région touchée se détend ce qui permet aux cellules régénératrices d’agir plus efficacement d’autant plus que le métabolisme est stimulé.

Elle exfolie

L’exfoliation provient de deux actions combinées qui dépendent de la composition chimique de l’argile marine de Manicouagan. D’une part, les oxydes de sodium et de potassium, en faible quantité, ont une action exfoliante en surface de la peau par une réaction chimique. D’autre part, la teneur en oxydes d’aluminium et de silicium exfolient en raison de l’effet abrasif mécanique. À la manière de la pierre ponce, ces deux substances permettent d’éliminer mécaniquement les cellules mortes à la surface de la peau. La combinaison des deux actions engendre une peau douce et fraîche après un traitement.

Elle hydrate

L’eau de l’argile marine se dirige vers la partie qui est déficiente, par transfert aux cellules qui en manquent. L’hydratation gonfle alors les rides et les atténuent. Elle provoque également une sensation de raffermissement de la peau et de rajeunissement.

Elle revitalise

L’argile marine ne fait pas qu’éliminer, elle est aussi porteuse d’oligo-éléments, de sels minéraux et d’une eau de mer minéralisée. Ces substances peuvent s’absorber par la peau pour réparer les dommages provoqués par des carences en vitamines ou en oligo-éléments.

Elle nettoie la peau en profondeur

C’est un dégraissant efficace à cause de ses oxydes de sodium et de potassium qui réagissent avec les graisses pour aider à les dissoudre dans l’eau. De plus, les particules chargées électriquement augmentent l’action des savons, des shampoings et des produits nettoyants puisqu’il y a attraction entre les saletés et les particules d’argile. Le gras et les saletés étant éliminés, la peau retrouve tonus et élasticité, et le teint s’éclaircit.

Elle aide à stimuler la circulation

Grâce au processus d’évaporation et aussi par transfert de ses eaux aux cellules directement en contact, si ces mêmes cellules manquent d’eau. En effet, lorsque l’argile marine sèche sur la peau, cela entraîne une perte de chaleur de la région. Pour compenser, il y aura afflux sanguin en cet endroit. La peau se nourrit alors de sels marins, de minéraux et d’eau.

Elle aide à réduire l’inflammation

Lorsqu’elle s’assèche, l’argile marine peut aussi éliminer les surplus d’eau en raison de son pouvoir absorbant. Nous sommes alors en présence du phénomène des vases communicants. L’eau se dirige vers la partie qui est déficiente pour contrer l’inflammation. Les tissus se resserrent et les sécrétions sont éliminées.

Elle aide à favoriser la cicatrisation

L’argile marine forme un pansement perméable à l’air. Tout en filtrant l’air des impuretés, puisqu’elle est antitoxique, elle laisse pénétrer l’oxygène qui est essentiel à la guérison et à la formation de nouvelles cellules. La cicatrisation peut se faire sans laisser de marque selon le témoignage de personnes qui ont expérimenté l’argile marine de Manicouagan.

Elle régénère

L’argile marine régénère en provoquant un afflux sanguin et en éliminant les toxines, ce qui augmente la croissance des cellules de remplacement d’où le phénomène de cicatrisation. Ces nouvelles cellules riches en collagène aident à « rajeunir » la peau et ainsi ralentir le processus de vieillissement.

Elle contribue à l’élimination des toxines

L’argile marine de Manicouagan contient de fines particules qui sont chargées électriquement, comme l’électricité statique que l’on observe en se brossant les cheveux. Nos observations quotidiennes de ce phénomène permettent de voir que les cheveux sont attirés par la brosse. Entre l’argile et les toxines, se produit un phénomène similaire, plusieurs toxines étant aussi des particules chargées électriquement. L’argile marine sensible peut donc les fixer et ainsi les entraîner hors du système biologique.

 

Du coté scientifique, l’argile de Manicouagan Sea Minerals agit comme :

Exfoliant : teneur en illite, en quartz et en oxydes de sodium et de potassium.
Astringent : teneur en oxydes et en sels minéraux.
Hydratant : teneur en eau interstitielle contenant des sels minéraux et des oligo-éléments.
Revitalisant : teneur en oligo-éléments et sels minéraux d’origine marine.
Agent nettoyant : teneur en oxydes de sodium et de potassium et particules chargées électriquement.

Une des particularités de l’argile de Manicouagan est son contenu élevé en silicates, oxydes de fer et alumines. L’oxyde de fer confère à l’argile en boue sa couleur grise.

L’analyse par activation neutronique montre une diversité d’éléments chimiques en concentrations plus élevées que ceux des boues de référence de la Mer Morte. Certains éléments sont importants du point de vue de leurs propriétés dermatologiques et nutritionnelles.

Ingrédients ayant une importance dermatologique

L’argile de Manicouagan contient des micronutriments comme le sodium, le calcium, le fer, le potassium et le zinc.

Ingrédients ayant une importance nutritionnelle

L’argile de Manicouagan peut être un supplément minéral pour les animaux souffrant de carences en calcium, sodium et autres éléments essentiels.

Les analyses microbiologiques révèlent une flore microbienne comparable aux argiles/ boues marines. Le contenu bactérien est très faible lorsque l’argile est stérilisée et il n’y a pas de bactéries pathogènes à l’état brut.

 

Tout cela débuta il y a 214 millions d’années

Le gisement de boue marine exploité par Manicouagan Sea Minerals s’étend sur plus de 15 km2 et se situe sur la péninsule Manicouagan en bordure du Fleuve Saint-Laurent au Canada. Il entre dans la composition d’un sol du bouclier canadien qui, il y a 214 millions d’années, amortissait le choc d’une météorite qui a laissé une empreinte colossale sur la surface de la Terre.

Par la suite, la roche ignée modifiée par cette force incroyable a été affinée naturellement par approximativement huit périodes de glaciation. Les mouvements des immenses blocs de glace sur le sol ont provoqué de l’érosion et le dépôt de sédiments déplacés par tout ce frottement. La composition minéralogique et chimique de la boue de Manicouagan Sea Minerals est expliquée en partie par l’érosion et le dépôt de sédiments, transportés par la Rivière Manicouagan et la Rivière Outardes jusqu’à la Péninsule depuis des millions d’années.

La mer de Goldwaith qui abritait jadis un écosystème unique et riche s’est lentement retirée il y a 12 000 ans, tout comme ces glaciers qui se frappaient et modifiaient le paysage que nous pouvons observer de nos jours. Les roches brisées en minuscules particules ont été transportées jusqu’au fleuve Saint-Laurent et se sont empilées en couches de sédiments pendant des millénaires. La formation de colloïdes d’argile de 5 microns de diamètre s’est alors formée.

Avec les centaines de milliers d’années, un mélange d’eaux douces, d’eau de mer et d’eau interstitielle s’est marié à la tourbière protectrice et donna un sol argileux riche en sédiments et en acide humique. La tourbière du gisement de Manicouagan Sea Minerals, riche en acides humiques et plantes médicinales filtrent depuis des milliers d’années les polluants environnementaux et laisse une boue marine pure et unique en son genre. Les acides humiques favorisent la circulation sanguine et les échanges intercellulaires et font en sorte d’apporter l’unicité mondiale de cette boue.

Quantité

100g, 250g, 50g